Blogue

Se connecter au vivant par l’approche sensorielle

Romain Griset

Romain Griset

L’approche sensorielle en TNC

Qui dit écoute, dit être attentif.

Le corps est un organisme vivant, doué d’intelligence. Faisant partie intégrante de l’univers, l’homme ne fait (ou ne devrait faire) qu’un avec la nature. Alors si un déséquilibre s’installe chez une personne : problème articulaire, musculaire, émotionnel ou autre… qui de mieux que le corps pour savoir ce qui est bon pour lui ?

La nature a ses rythmes (jours/nuits, saisons…), le corps aussi : rythmes vitaux, circulations sanguine, nerveuse, énergétique, respectant eux-mêmes les rythmes de l’univers. Alors si un déséquilibre se crée, qui de mieux que le corps lui-même pour nous montrer le chemin de la guérison. La peau est l’interface entre le microcosme et le macrocosme, elle est donc en prise direct avec la nature.

Être à l’écoute du corps par l’approche sensorielle

Par l’approche sensorielle en TNC, le praticien saura suivre ce chemin et agir là où le corps l’y invite, le tout sans manipulation forcée ce qui respectera au mieux ses ressources. La TNC est respectueuse du corps, du vivant, elle est à son écoute et donc à l’écoute de la nature.

Utiliser la TNC pour favoriser l’éveil sensoriel

À partir de la peau et par un éveil sensoriel, nous devenons réceptifs à ce que réclame le corps. Au-delà de la technique et de l’analyse des mouvements cutanés, c’est une connexion au vivant que nous propose la TNC avec l’approche sensorielle. Savoir lire ces mouvements, c’est finalement savoir écouter le corps, ce qu’il réclame et donc savoir écouter le vivant.

Plutôt que de chercher à résoudre le problème, observons… finalement tout est là… à portée de main…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+
 

Les commentaires sont fermés.