Blogue

L’été, la saison du Cœur en médecine chinoise

Louise Fecto

Louise Fecto

Une brève présentation de mon parcours : j’ai été acupuncteure entre  1991-2015. Maintenant,  je suis praticienne en TNC depuis  novembre  2015.

La TNC me réjouit le cœur  !!  Mon expérience de 25 ans en médecine traditionnelle chinoise me permet de constater combien cette approche de soin corporel est efficace.

La belle saison de l’été : saison yang par excellence

L’été est associé au COEUR, au SUD, au feu, à la chaleur, à la couleur rouge, à la saveur amère… à midi, à l’âge adulte…

SU WEN, chap.2 :

Les trois mois de l’été sont appelés : proliférer et développer la fleur ;

Les souffles du Ciel et de la Terre s’entrecroisent,

les dix mille êtres fleurissent et fructifient.

À la nuit on se couche, à l’aube on se lève ;

on se garde de trop longues expositions au soleil.

On exerce le vouloir, mais sans violence…

Ainsi se conforme-t-on aux souffles de l’été,

la voie pour l’entretien de la croissance de la vie.

Les mots-clés sont : croissance et épanouissement.
L’été poursuit et parachève le mouvement YANG lancé par le printemps ; la croissance s’accélère, jusqu’à pleine maturité.

Qui n’a vu un jardin l’été ?

Les plantes prospèrent, la végétation est luxuriante, la lumière est partout.

L’extériorisation est à son comble, s’y joindre consiste à développer ses activités extérieures, relations, voyages, sports… C’est le moment de bouger, de sortir, en veillant à ne pas abuser du plein soleil.

De même l’extériorisation ne doit pas être agitation, ni excitation, ni violence. Un gaspillage de l’énergie entraînerait un épuisement.

La manifestation doit être celle d’une force calme et régulée. La puissance permet de longues journées bien remplies, en relation avec le degré d’ensoleillement. Les nuits plus courtes sont amplement suffisantes pour bien récupérer. D’ailleurs, les soirs d’été on n’a guère envie de se coucher tôt.

Dans la Médecine Traditionnelle Chinoise l’élément FEU présente les caractéristiques de l’été. Il exprime la plénitude du Yang qui atteint son apogée.

Il représente la mobilité, l’action, l’ouverture. Portés par cette énergie vive qui génère également l’envie de communiquer et de festoyer, nous nous ouvrons au monde extérieur et diversifions nos activités.

Le soleil nous encourage, nous pouvons nous lever très tôt et nous coucher tard.

En Été, l’énergie de l’homme siège dans l’épiderme.
En Été, l’énergie cosmique est au maximum de sa nature YANG, c’est l’achèvement de la croissance et l’épanouissement

Dans les textes chinois, le Cœur est qualifié d’Empereur car il effectue un rôle de centralisateur dans le fonctionnement général des autres organes de l’être humain.
Ses fonctions semblent assez réduites comparées à d’autres organes (comme le Foie, le Rein ou la Rate) mais toute son importance réside dans le fait que le Cœur gouverne  deux grandes fonctions : celle d’abriter le « Shen » et celle de gouverner le sang.

LE CŒUR EST LA RÉSIDENSE  DU «SHEN»

Le « Shen » peut se définir par différentes notions comme celle d’activité mentale, la mémoire, la conscience, les pensées, l’esprit, la conscience et même l’inconscience ou encore par psychisme, par l’âme, la conscience spirituelle…  même si aucun de ces termes ne semblent convenir parfaitement. En fait, pour bien dire le «Shen» c’est tout ça en même temps et plus encore.
Le concept de «Shen»  est quelque chose d’unique à la pensée chinoise et ce n’est pas simple à expliquer ni à comprendre car c’est une manière d’expliquer le principe même de la vie humaine mais aussi la Vie avec un grand «V» … toutes les formes de vie.

Le Cœur abrite donc notre esprit-Shen.

LE CŒUR GOUVERNER LE SANG

Le cœur est l’organe qui régule la circulation sanguine. Le sang est transporté dans les vaisseaux sanguins du corps entier et est propulsé par les battements du coeur.

Le cœur, le sang et les vaisseaux sanguins sont unis par leurs activités communes.

En médecine chinoise, cette relation fonctionnelle fait du Cœur le monarque de tous les viscères.

Le Qi du Cœur peut être comparé à l’action de pompage de celui-ci évoquée dans la médecine occidentale. Si le Qi du Cœur est abondant et suffisant, alors le cœur « pompera » à un rythme normal, transportant le sang dans les vaisseaux sanguins sans heurt, le pouls sera régulier et fort, et le visage sera éclatant.
J’attire votre attention : il n’y a pas de fautes d’orthographe entre les 2 termes «Cœur» et «cœur».

La majuscule en avant de l’appellation d’un organe ou d’un élément souligne le fait que je parle d’un ensemble d’éléments qui sont sous-entendus dans le terme et qui réfère à un concept de la médecine chinoise. L’absence de majuscule indique que je parle strictement de l’organe.

Cela vaut pour l’ensemble de l’article.

 LE CŒUR  CONTRÔLE LES VAISSEAUX SANGUINS

Comme expliqué au-dessus, les vaisseaux sanguins sont dépendants du Qi du Cœur. Tant que ce dernier est suffisant, les vaisseaux sanguins auront la quantité suffisante de sang et seront en bon état.

LE CŒUR  CONTRÔLE LA TRANSPIRATION

Le sang est gouverné par le Cœur et est le principal liquide de cet organe. Les Liquides Organiques, dont la sueur, ont la même origine que le sang.

Le Coeur, véritable pompe à chaleur dernier cri, va réguler la diffusion de la chaleur dans votre organisme par la transpiration.

Le Cœur/ l’été versus la TNC

Je suis formée dans la pensée de la médecine chinoise. Ce bagage me sert en TNC d’abord pour comprendre les forces énergétiques saisonnières qui sont en jeu et ensuite pour adapter mon approche avec mes clients.

Mais pour cette fois, mon savoir s’appliquera surtout à moi-même : la thérapeute en TNC.

L’été est la saison où l’énergie Yang est puissante. La chaleur de l’époque peut agir comme élément déstabilisateur. À cette époque de l’année, il est facile de surexciter, d’agiter l’énergie du Cœur et par conséquent agiter le  « Shen » et de perturber la sérénité de l’activité mentale.

Or, il est un fait reconnu dans la pensée chinoise : le Qi (l’énergie) va là où le Shen va le diriger.
En TNC, tout notre travail consiste à suivre les informations du corps avec une pensée libre d’agitation mentale et avec une capacité ferme et posée dans l’art du toucher projeté ; là où l’énergie sera déployée, autrement dit : là où le Qi sera amené par le Shen.

Je vais donc me faire attention et ne pas me disperser abusivement. Je vais veiller à conserver le Cœur et le Shen calmes et paisibles pour pouvoir utiliser tout le potentiel de l’énergie Yang que cette saison me donne … potentiel énergétique Yang également présent dans le corps du client et c’est un atout pour nous d’autant qu’en Été, l’énergie de l’homme siège dans l’épiderme.

Bonne saison d’été

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+
 

Les commentaires sont fermés.