Blogue

Le crochetage des gaines neuro-aponévrotique pour un meilleur « ajustement des nerfs ».

TNC

Stéphane Delalande

Stéphane Delalande

Bien que l’équilibre des forces musculaires dépendent beaucoup du positionnement des structures des os, des organes et des viscères, parfois il persiste des douleurs musculaires tenaces qui proviennent de spasmes particuliers comprimant les trajets neuro-vasculaires.

Ce sont les fameux nerfs « coincés », nommés communément par les rebouteux et les ramencheurs. Ils savent empiriquement les remettre en place mais souvent au prix de manipulations douloureuses.

Ces nerfs sont enveloppés dans ce que nous appelons les gaines neuro-aponévrotiques. Car leurs trajets et leur système vasculaire défilent à travers les aponévroses musculaires.

Il arrive quelque fois que des déséquilibres créés de véritables torsions sur ces gaines neuro-aponévrotiques agissant comme de véritables désalignements neuro-vasculaires.

Des nombreuses conséquences dysfonctionnelles en découlent dont la contracture névralgique persistante qui résiste à tant de thérapeutes.

Ce type de conflit n’est pourtant pas toujours bien documenté dans les écoles thérapeutiques. 

Que veut dire vraiment tout le jargon des rebouteux au sujet des nerfs coincés et comment le comprendre?

Avec la TNC, tout s’éclaire!  Cette approche corrective des gaines neuro-aponévrotiques est exclusive à la TNC et saura rendre chaque thérapeute plus efficace.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+

Les commentaires sont fermés.